Isolation de votre toiture

La toiture et les combles peuvent représenter une perte importante d’énergie. L’air réchauffé est plus léger que l’air froid et s’envole donc. Si vous êtes mal isolé, alors vous perdrez votre chaleur. On estime que des fuites ou une mauvaise calorifugation de la toiture représentent plus de 30% des pertes d’énergie d’un logement.

L’isolation des combles et du toit est donc prioritaire pour l’environnement mais surtout pour réaliser de grosses économies sur votre budget chauffage.
Mais attention, cela ne doit pas être réalisé n’importe comment si vous voulez que ça soit efficace. Des règles, normes et bonnes pratiques sont à respecter afin d’avoir la meilleure installation possible. Mr Hognon dans la Sarthe vous propose de vous aider à l’isolation des combles ainsi que de votre toit. Plusieurs facteurs sont à prendre en compte comme pour commencer une charpente saine. Nos artisans vous écoutent et vous conseillent sur la réalisation de charpente ainsi que sur les travaux de calorifugation.

Dans notre rôle de conseil nous vous proposons de lire notre focus sur l’isolation de votre maison de manière générale.

Tout ce qu'il faut savoir

Isolation : ensemble des procédés mis en œuvre pour empêcher le bruit de pénétrer dans un milieu clos ou d’en sortir (acoustique ou insonorisation) ou pour réduire les échanges thermiques entre une enceinte, l’intérieur d’un bâtiment, etc., et le milieu extérieur (thermique) ; fait d’être ainsi isolé. (source : Larousse.fr)

Calorifugation : en technologie, fait de calorifuger, de protéger par un matériau isolant pour réduire les déperditions de chaleur (Encyclopædia Universalis)

L’isolation intérieure de votre maison est un dispositif qui lutte contre le gaspillage d’énergie et qui favorise donc les économies d’énergie. Il existe deux types d’isolation, thermique (calorifugation) et acoustique (phonique, insonorisation). Ces techniques servent à rendre étanche l’intérieur de la maison de l’extérieur et inversement, à l’air, au bruit, etc… Ceci permet par la suite, avec l’aide d’un expert, d’améliorer les performances de la maison quant à la répartition de la chaleur, la ventilation. Tout peut être géré quand il y a une faible voire aucune déperditions de chaleur. Lors des travaux de construction d’une maison neuve, l’ensemble des parois doit être isolé, tandis que dans le cas d’une rénovation, l’isolation des combles devient une priorité.

L’isolation phonique

L’isolation phonique a pour objectif d’éviter la propagation du bruit. Les bruits sont de deux types différents : solidiens ou aériens. Les bruits solidiens sont une forme de vibrations issues des éléments de la maison. Les bruits aériens sont les sons qui se propagent directement dans l’air. Il existe plusieurs isolants qui ont un effet absorbant ou amortisseur dans une structure masse-ressort-masse (définition de la structure masse-ressort-masse), permettant une bonne isolation phonique. Ces isolants sont la laine de verre, la laine de roche, la laine de chanvre, la laine de mouton ou la laine de fibres de polyesters recyclés. Une bonne isolation phonique consiste à doubler les parois existantes et veillées à ce qu’elle n’ait aucun contact rigide. Ceci a pour effet de ne pas propager le son par vibrations. La désolidarisation se fait au niveau du plafond, des façades, du plancher et des portes. 

L’isolation phonique doit être pensée dès la conception de la maison. Les techniques utilisés pour l’isolation phonique sont différents si l’on souhaite installer un studio de musique ou simplement isoler la maison d’une voie rapide ou d’une voie de train.

L’isolation thermique

Ce système vise à conserver la fraîcheur en été et la chaleur à l’intérieur en hiver. Cette méthode vise aussi à diminuer les déperditions thermiques d’une habitation. On admet qu’environ 16% des déperditions thermiques sont dues à la mauvaise isolation des murs et que 30% de la déperdition est due à un toit mal isolé. Il faut savoir qu’environ 62% des dépenses en énergie sont dues au chauffage, donc une isolation intérieure bien réalisée peut améliorer le confort de vie et vous faire réaliser des économies d’énergie.

Quels avantages pour votre habitation ?

  • Améliorer votre qualité de vie : en conservant la chaleur à l’intérieur dans les périodes froides. Mais pas seulement, isolé correctement sa maison empêche la chaleur d’entrer dans la maison pendant les périodes chaudes. Le confort thermique est alors préservé.
  • Réduire la facture de chauffage : Réduire les déperditions de chaleur réduit la consommation de chauffage et de climatisation. Améliorer la performance est donc un investissement qui est rentable. C’est probablement la chose à faire avant de changer le système de chauffage et nous avons vu plus haut que 30% de la déperdition en chaleur provient des combles mal isolés et du toit, l’isolation des murs venant en second.
  • Rends l’habitation plus durable : Un logement bien isolé voit sa durabilité accrue, meilleure résistance au temps, limitation des risques de condensation. De plus ça peut être un bon argument de vente au moment de la vente du logement.
  • Préserver l’environnement : L’utilisation réduite du chauffage et de la climatisation a pour effet donc de réduire la consommation d’énergie. Que ça soit l’électricité ou des ressources énergétiques fossiles, l’économie effectuée réduira les rejets de gaz à effet de serre ou la consommation d’énergie qui n’est pas éternelle.

Les principes de la calorifugation

Les flux de chaleur

Pour comprendre ce qu’est un isolement thermique, il est important de comprendre plusieurs phénomènes comme le transfert de chaleur, qui permet de se rendre compte de la nécessité d’améliorer l’isolation intérieure de son habitat. Le transfert de chaleur est le déplacement de chaleur entre deux parois. Lorsque deux éléments sont en contact avec une température différente. La chaleur se déplace de l’élément le plus chaud vers l’élément le plus froid jusqu’à ce que les deux aient la même température. On ne peut pas éviter ce phénomène physique, on peut cependant le limiter, l’encadrer et le calculer grâce à la calorifugation.

D’autres phénomènes sont pris en compte pour diminuer les pertes de chaleur :

Ces trois propriétés constituent les trois modes d’échange de chaleur entre deux éléments et permettent de déterminer la performance thermique des parois.

Les ponts thermiques, sources de désagréments au quotidien

Un des principaux intérêts aux travaux calorifugation et de déterminer les ponts thermiques. L’on nomme pont thermique les zones de l’habitation où la barrière isolante est moindre et qui permet à la chaleur de s’échapper facilement. Les ponts thermiques peuvent créer des températures idéales pour la moisissure, condensation, ainsi que d’autres problèmes. Les ponts thermiques sont en général au niveau des jonctions de la construction ou autour des ouvertures comme le vitrage ou les portes. Pour éviter les liaisons thermiques entre l’extérieur et l’intérieur il faut calfeutrer les liaisons entre les éléments de construction. Ces ponts thermiques peuvent aussi être situés au niveau des jonctions avec la charpente d’où l’importance de faire appel à un artisan compétent et une réalisation globale de qualité.

Astuce : Comment repérer un pont thermique ?

  • En passant une bougie ou un briquet aux endroits suspects. Si la flamme vacille c’est qu’il y a un passage d’air, il est intéressant de le faire dans les combles aussi.
  • En vérifiant la température des parois. Si la chaleur d’une paroi n’est pas homogène c’est que l’isolant a peut-être bougé pour diverses raisons. C’est un problème que l’on voit notamment quand on est envahis de rongeur ou que l’isolant a été posé avec des agrafes plutôt que des broches, les agrafes étant plus fragiles.

Ces astuces sont évidemment moins efficaces que l’appel d’un professionnel qui pourra utiliser du matériel spécialisé afin de déterminer les zones de déperdition. Mais elles permettent de confirmer une suspicion.

Une calorifugation de qualité

Pour un système de qualité, il faut que toutes les parois en contact avec l’extérieur soient dotées d’un système de protection thermique. L’exercice est plus facile sur une construction neuve et beaucoup plus compliqué pour une rénovation. Il est important d’avoir un artisan professionnel pour vous conseiller, Mr hognon dans la Sarthe peut le faire dans toutes les phases d’optimisation. Il vous aidera à identifier toutes les zones qui provoquent des pertes de chaleur. Nous pouvons d’ores et déjà identifier plusieurs zones à risque :

  • comme vue précédemment, la plus grosse perte de chaleur vient des combles et du toit, environ 30% des pertes en chaleur d’un bâtiment.
  • les façades représentent 25% des pertes en chaleur de l’habitation. Parfois un ravalement de façade peut suffire pour les parois anciennes avec des jointures usées.
  • les fenêtres représentent 10 à 15% des pertes de chaleur.
  • les sols représentent 7 à 10% des pertes.
  • et les ponts thermiques environ 5 à 10% des pertes en chaleur.
  • les systèmes de renouvellement de l’air ambiant et les fuites peuvent représenter en moyenne 20% des pertes en chaleur.

Ces indications ne sont que des estimations et sont variables. L’appel d’un professionnel est conseiller pour identifier les chantiers de rénovation prioritaire.

La réglementation en vigueur

Le DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) est obligatoire lors de la vente d’un bien immobilier depuis 2006 et pour les locations depuis 2007. Cet indice est un indicateur de performance énergétique. Il est établi selon deux critères, la consommation d’énergie (chauffage, eau chaude, climatisation) et la quantité de rejet des gaz à effet de serre.

Depuis le 1er janvier 2013, les constructions neuves doivent respecter la RT 2012 (Réglementation Thermique 2012). C’est une réglementation qui tend à limiter la consommation d’énergie primaire de l’habitat à un seuil maximal 50 kWh/m²/ans. Cette réglementation s’appuie sur plusieurs facteurs. Un bâti plus performant, au niveau de sa conception et de ses matériaux. Une consommation énergétique limitée (optimisation du chauffage, refroidissement, éclairage, etc…). Une température maximale autorisait sans refroidissement (température maximale atteinte en période chaude sans refroidissement).

Dans le cas de la rénovation, il existe le RT Existant (Réglementation Thermique des bâtiments existants). C’est une réglementation qui vise à augmenter les performances énergétiques des bâtiments existants au moment où l’on entreprend la rénovation. Ces améliorations reposent sur des seuils à atteindre et interviennent ” lorsqu’un maître d’ouvrage décide de remplacer, d’installer un élément de calorifugation, un équipement de chauffage, de production d’eau chaude, de refroidissement, de ventilation ou un équipement d’éclairage (ce dernier poste ne concerne que les bâtiments tertiaires), il doit installer des produits de performance supérieure aux caractéristiques minimales mentionnées dans l’arrêté du 3 mai 2007 et modifié au 1er janvier 2018. “

La calorifugation par l'intérieur ou l'extérieur

En isolant votre habitation par l’extérieur vous répondez parfaitement aux exigences des réglementations actuelles. Cette méthode est tout autant faisable sur les façades que pour le toit. Elle permet aussi de ne pas changer la température du bâtiment radicalement. Cette solution a ses avantages et ses inconvénients :

Avantages

  • Meilleure performance thermique
  • Peu d’impact sur la vie des habitants
  • Préservation de l’inertie des murs
  • Réalisable en complément d’un ravalement de façade
  • Fermeture de la majorité des ponts thermiques

Inconvénients

  • Coût plus élevé que par l’intérieur
  • Demande d’autorisation de travaux nécessaire
  • Modification de l’aspect des façades, du toit et des ouvertures
  • Fixation des volets battants et plan électrique extérieur à revoir
  • Solution ne pouvant être appliquée à tous les bâtiments (consulter les règles d’urbanisme en vigueur dans votre commune)

La calorifugation par l’intérieur consiste à ajouter un isolant par l’intérieur du bâtiment. Lorsqu’il est impossible de traiter le bâtiment par l’extérieur l’on utilise cette méthode. Cette solution n’est pas aussi efficace que la solution par l’extérieur mais elle est moins onéreuse et plus simple à mettre en place pour un particulier.

Avantages

  • Amélioration de la performance thermique globale
  • Solution plus économique que par l’extérieur
  • Techniques faciles à mettre en place
  • Suppression de l’effet paroi froide des maisons anciennes
  • Amélioration de l’isolation phonique si mise en œuvre de solutions thermoacoustiques.

Inconvénients

  • Réduction de la surface habitable
  • Modification du plan électrique (déplacement de prises de courant, d’appliques, d’interrupteurs…)
  • Annulation de l’inertie des murs
  • Évacuation des habitants.
  • Décoration intérieure à refaire.

Les matériaux isolants

Il existe plusieurs types de matériaux :

  • Les isolants synthétiques : polystyrène expansé ou extrudé, polyuréthane…
  • Les isolants minéraux : laine de roche, verre cellulaire…
  • Les isolants végétaux : chanvre, fibre de bois, laine de lin…
  • Les isolants d’origine animale : laine de mouton, plumes de canard…
  • Les isolants issus du recyclage : ouate de cellulose, le textile recyclé…

Tous ces matériaux offrent une capacité de calorifugation différente. La performance thermique est calculée en fonction de la conductivité et de la résistance thermique. Plus la résistance thermique est importante et la conductivité est faible, plus le matériau est isolant. Inversement si la résistance thermique est faible et la conductivité importante, le matériau véhicule très bien la chaleur. Pour normaliser cette approche il existe le DTU (Document Technique Unifié). Ce document n’est pas forcément suivi par tous les professionnels (sauf imposition réglementaire), il peut imposer par le signataire à la signature du contrat et devenir une norme contractuelle. Il est donc important de bien choisir son professionnel.

Comparatif des principaux types d'isolants, classés par prix au m²

Voici un récapitulatif des principaux isolants et leurs caractéristiques. L’épaisseur minimale et le prix au m² ont été calculés pour une résistance R = 7, ce qui est considéré comme une très bonne résistance. Le prix est ici à titre indicatif.

IsolantConductivité thermiqueÉpaisseur minimum conseillée en cmPrix TTC en € / m²Confort été obtenu
Laine de verre (en rouleau)0,03525,2 cm8 €8/20
Laine de roche (en rouleau)0,03825,2 cm13 €8/20
Polystyrène expansé (PSE)0,03223,8 cm24 €9/20
Verre cellulaire0,04632,2 cm33 €13/20
Laine de mouton0,03528 cm34 €17/20
Fibre de bois (panneaux semi-rigides)0,03828 cm39 €18/20
Ouate de cellulose (en vrac)0,03827,3 cm40 €17/20
Laine de lin0,03727,3 cm41 €14/20
Laine de chanvre (en rouleau)0,04129,5 cm44 €11/20
Polystyrène extrudé (XPS)0,03022,4 cm45 €10/20
Fibre de bois (panneaux rigides)0,04920 cm52 €19/20
Polyuréthane0,02917,5 cm53 €9/20
Ouate de cellulose (panneaux souples)0,03827,3 cm54 €17/20
Plumes de canard0,03528,7 cm58 €15/20



Pour conclure

Une calorifugation utile se voit d’un point de vue général. Même si les combles, le plafond et le toit sont des éléments-clés, ils interviennent dans un système complet qui est votre maison. Un ravalement de façade parfois peut suffire pour mettre en place un système d’isolation extérieur. Il existe trois facteurs à prendre en compte. Le bon repérage des zones de déperdition de chaleur au sein de l’habitation. Le recours à des isolants de qualité, certifiés et dotés d’une résistance thermique suffisante. Un système de ventilation maîtrisé, plus simple quand la maison est correctement isolée. Mr Hognon dans la Sarthe vous propose son expertise afin d’évaluer les besoins de votre foyer.

Dans tous les cas il est important au moindre doute de faire appel à un professionnel, ne serait-ce que pour correspondre aux exigences d’amélioration thermique imposé par l’État. Le gouvernement propose d’ailleurs un crédit d’impôt relatif à la transition énergétique. Il est parfois possible de le cumuler à un éco prêt afin de vous faciliter l’accès à la transition énergétique (retrouver toutes les informations sur le crédit d’impôt www.impots.gouv.frwww.service-public.frwww.economie.gouv.fr).

Une méthode d'isolation des combles, l'isolation par soufflage

Il existe une méthode rapide pour isoler les combles, l’isolation par soufflage. C’est une technique peu onéreuse. L’isolation par soufflage consiste simplement à projeter des flocons isolants à l’aide d’une machine à souffler. L’isolation par soufflage permet aussi d’éviter les pertes de chaleur, mais c’est une méthode qui n’est pas adaptée à toutes les situations. Là encore un professionnel sera capable de vous conseiller sur l’isolation par soufflage, n’hésitez pas à contacter Mr Hognon dans la Sarthe.

En cas d'urgence !

Nous sommes là si il y a urgence ! Une fuite ? Un incendie ? Vous avez besoin de travaux rapide. Nous nous déplaçons gratuitement et rapidement afin que de vous aider de la manière la plus efficace possible.

Où trouver nos couvreurs ?

Nous intervenons sur Le Mans. Ainsi nous avons l’habitude d’opérer dans toute la Sarthe sur demande.

Nos clients en parlent le mieux

"Nettoyage et imperméabilisation de ma toiture réalisés rapidement , au jour et à l'heure prévus . Très bons résultats , cela fait 4 ans et le toit reste tout à fait présentable . Nous referons l'opération l'année prochaine , par la même entreprise , car en plus le prix de la prestation était tout à fait correct ."
Gabriel Laguarrigue
"pulvérisation d'un nettoyant et anti mousse sur toute la toiture, nettoyage à haute pression de toute la toiture, joint d'étanchéité fait sur toute la toiture, une entreprise sérieuse nous n'hésiterons pas à faire appel de nouveau. les travaux ont été réalisés dans les temps et avec des conseils"
Férération ADMR72

Notre galerie

Contactez votre artisan