Le domaine de la zinguerie

C’est une activité particulière. Elle réunit toutes les travaux d’isolation et de couverture qui utiliseraient des pièces métalliques. Que ça soit pour l’évacuation des eaux ou pour rendre la maison étanche. L’utilisation en masse d’un matériau en particulier, le zinc, a donné naissance à ce mot qui encadre les activités du corps de métier. L’on peut en revanche utiliser d’autres matières comme l’acier, le cuivre ou le PVC.

Zinguerie : [Couv.] ensemble des éléments de protection ou d’ornement en zinc dans un ouvrage. – Technique de pose des éléments en zinc. (Dictionnaire du BTP)

Le zingueur

L’on nomme zingueur, le professionnel qui va s’occuper de la pose et de l’étude des pièces en métal. Il va effectuer la pose de chéneaux, de la gouttière et il est généralement le spécialiste pour l’étanchéité. C’est un métier qui s’accorde très bien avec le métier de couvreur ce qui va permettre au technicien d’avoir un point de vue large sur toutes les réalisations et plus largement sur l’ensemble de l’habitation. Enfin il peut être demandé au zingueur une intervention de réparation et de recherche afin de détecter les éventuelles fuites. Tout cela dans le but de trouver des solutions et rendre la maison étanche.

Les chéneaux

Chéneau : Canal situé à la partie inférieure d’un pan de toiture pour en recueillir les eaux et les évacuer par des gargouilles ou des tuyaux de descente. (Il est creusé dans la corniche du mur gouttereau, ou posé sur celle-ci.) – (Dictionnaire Larousse)

Le chéneau est un système d’évacuation des eaux intégré directement dans la structure de l’habitation. Il fait partie du gros oeuvre. Trois matières sont utilisées pour cette construction, la pierre, le béton ou le métal. C’est un système qui est peu utilisé dans le cadre de maisons individuelles, en général il est utilisé pour les grandes bâtisses. Cependant il peut être intégré à n’importe quelle maison, il s’agira de choisir sa méthode de pose. Il en existe deux, le chéneau encaissé ou posé. Le chéneau encaissé est coincé entre deux pans de mur ou une façade et l’appentis. Le chéneau posé quant à lui est posé sur une base de béton, de plâtre ou de pierre voire même de bois.

Les gouttières

Gouttière : Canal en métal ou en matière plastique, fixé à la base de l’égout d’un toit pour recevoir et canaliser les eaux pluviales. – (Dictionnaire Larousse)

La gouttière peut être un élément obligatoire de la construction. Elle a pour but de canaliser les eaux de pluie afin de minimiser l’impact et la dégradation infligée aux façades et aux menuiseries en plus d’apporter aux occupants de la maison un confort de vie. Il en existe différents types : anglaise, lyonnaise, carrée, pendante, rampante. Le choix dépend de plusieurs facteurs comme la pluviométrie de la région, les spécificités architecturales de la commune, la superficie, etc. Pour exemple si l’appentis est important il est préférable d’opter pour un système d’évacuation rampant. Un dispositif installé en prolongement et quasiment invisible depuis le sol.

L’on utilise le plus souvent le zinc comme matière pour la gouttière mais elle peut être en cuivre, en PVC ou en aluminium. L’avantage est qu’il résiste à la corrosion et qu’il a une durée de vie importante (dans les 50 ans si elle est bien entretenue). Le PVC lui a pour avantage d’être simple de pose à un prix intéressant. L’aluminium est léger mais moins résistant que les autres métaux et il est légèrement moins cher. Son avantage réside dans le fait qu’il existe des raccords et donc il est conseillé dans les grandes longueurs. Le cuivre est réservé pour l’esthétique, la difficulté de pose rend le prix bien au-dessus du prix des autres matières. N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.

Les couvertures

La charpente peut être recouverte de divers types de matériaux en fonction des régions, du climat et de la structure. Ainsi, on utilisera l’ardoise ou la lauze dans certaines régions tandis que dans d’autres, ce sera un bardage ou des tuiles de terre cuite. De même, si la maison est agrémentée d’une cheminée ou encore d’un Vélux, les installations en métal permettront de rendre le tout étanche.

Pour conclure, il est évident que l’intervention d’un zingueur dans les travaux de couverture est importante. C’est un spécialiste qui a l’habitude de travailler en hauteur, autour de structures comme les cheminées et les ventilations. Ses réalisations sont étanches car il est spécialiste de l’hydrofugation. C’est un point important afin de protéger la façade du bâtiment.

Mr Hognon, couvreur dans la Sarthe effectue tous les travaux de couverture et de charpente. Que ça soit de l’isolation à l’entretien de votre toiture, nos artisans vous aident et vous conseillent dans le choix des matériaux, le montage, le choix de l’isolant, le choix de la zinguerie. L’entretien est aussi une part importante du travail de couverture. Nous nettoyons et traitons le toit, les gouttières et assurons que l’étanchéité reste efficace. Nous travaillons sur tous les types d’appentis, quel que soit le matériau de conception, que le revêtement soit un bardage où fait de pièces de zinc nos artisans peuvent vous apporter leur expertise partout dans la Sarthe.

La Galerie

Contactez votre artisan